>>><<<

 

 
 

L'Engrenage

Patrick Poivre d'Arvor est Guillaume A., jeune poète au talent éblouissant, qui vient d'être nommé éditorialiste d'un grand quotidien français au début de l'année 1913. Guillaume assiste, impuissant, à la montée de la folie destructrice en Europe, qui conduira, par la mécanique implacable d'un engrenage effarant, au monstrueux désastre de la Grande Guerre.
Entre romantisme vacillant et réalisme cruel, Patrick Poivre d'Arvor nous entraîne dans la genèse du conflit, évoquant les éditoriaux de l'époque, le discours fatal de Jean-Jaurès, la déclaration de guerre de l'Allemagne à la France et les lettres éperdues d'Apollinaire à sa Lou.
Le pianiste Hugues Leclère interprète les plus grands compositeurs, saisis de stupeur en cette année 1913 comme s'ils pressentaient l'avènement imminent du déchaînement de la barbarie humaine.
Textes de Guillaume Apollinaire, Jean Jaurès, Raymond Poincaré et d'archives de presse ...
Musiques pour piano de Scriabine, Satie, Debussy, Busoni, Schönberg, Cuvillier
En savoir plus

Un Samedi à Montmartre

Initiés en 1918 par le jeune Jean Cocteau, les dîners du samedi à Montmartre réunissent nombre des créateurs artistiques des années folles et notamment l'emblématique Groupe des six. On se retrouve chaque semaine avec impatience chez Darius Milhaud pour jouer de la musique, dire ses poèmes, lier de nouvelles amitiés et imaginer l'art de demain. Ces soirées, marquées de la fureur de vivre de l'après guerre, verront fleurir, par la puissance de leur rencontre, parmi les plus brillants talents créatifs du XX ème siècle.
Aux sons syncopés du Buf sur le toit et des sublimes sonates de Poulenc et d'Honegger, la correspondance de Francis Poulenc nous replonge au cur de cet incroyable foisonnement artistique et humain du début des années folles, avec humour et émotion.
Sur des textes de Jean Cocteau, Raymond Radiguet et la correspondance de Francis Poulenc  Musiques de Francis Poulenc, Arthur Honegger, Germaine Tailleferre et Maurice Ravel.
En savoir plus

Une femme en guerre

Août 1914. Surprise par la soudaineté de la déclaration de guerre, la société française voit toute son organisation sociale bouleversée. Le destin des femmes, et notamment les artistes, se voit confronté au départ des hommes pour le front, et emprunte malgré elles des chemins professionnels nouveaux et souvent totalement inattendus. Cécile Chaminade abandonne sa carrière de compositeur pour diriger un hôpital militaire, Colette se découvre journaliste aventurière, se rendant à Verdun avec de faux papiers, Lili Boulanger est contrainte d’interrompre son séjour à la Villa Médicis et Marie Curie parcourt le front avec son appareil de radiologie, sauvant des milliers de blessés en guidant les chirurgiens dans leurs opérations…
Autour des personnalités de Colette et Marie Curie, M.C. Barrault dit des textes de femmes, du patriotisme fervent au pacifisme engagé, qui décrivent l’engagement admirable des femmes tant à l’arrière que sur les lieux de combat.
Hugues Leclère interprète au piano Cécile Chaminade, Marguerite Labori, Germaine Tailleferre, Claude Debussy…
En savoir plus

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
     
 
     
         
         
 
     
 
   
         
 
   
 
   
         
         
         
   
   
   
   
         
     

 

 

 

 
 

















Actualité
 
 
Agenda
 
 
 
 
 
Témoignages